Se battre pour un emploi ou créer son propre emploi ?

Ce 30 mars 2016, avec 32 personnes au rendez-vous, la salle d’exposition de l’Alliance Française de Rotterdam était pleine. Le thème « Se battre pour un emploi ou créer son propre emploi * » du programme Action Emploi et Entrepreneuriat a fait résonance dans l’esprit des participants.

Catherine Libeaut, Présidente et Conseillère Consulaire Français du monde Pays-Bas a tout d’abord présenté l’association.Nous avons ensuite résumé la session du 15 décembre avec le soutien des personnes y ayant participé, puis entamé la première partie de cette soirée par un échange autour de l’emploi.

Traductrice, formateur, chercheuse Ph.D ou ingénieur civil… fraîchement arrivés aux Pays-Bas ou non, chacun a pu s’exprimer sur sa situation et profiter de conseils ciblés répondant à sa problématique de recherche d’emploi. La première partie a été conclue par une présentation sur les facteurs de succès pour trouver un emploi.

Les trois quarts d’heure suivant étaient consacrés à la création de son propre emploi. Face à la difficulté pour trouver le poste qui leur convient, certaines personnes et ici en l’occurrence un tiers envisageait de créer ou s’était déjà lancé comme indépendant. Toutes les étapes clefs d’un modèle entrepreneurial ont été passées en revue avec un grand coup de projecteur sur le plan d’affaires et les aspects juridiques de la création d’entreprise aux Pays-Bas.

Il est  resté suffisamment de temps pour profiter d’un réseautage convivial accompagné d’un vin pétillant et de tartes salées faites maison. Nous avons été chaleureusement remerciés pour ce rendez-vous très attendu. Nous adressons également un grand remerciement aux personnes venues de Rotterdam mais aussi de La Haye, d’Utrecht et d’Amsterdam et tout spécialement à celles qui ont partagé leur histoire à succès.

*Un programme bénévolement animé par Frenchity

15 déc. 2015 – Action Emploi et Entrepreneuriat à Rotterdam

Une vingtaine de personnes s’étaient inscrites à l’événement réservé à la thématique « Trouver sa voie dans l’emploi ou l’entrepreneuriat en expatriation », selon le modèle imposé de l’interaction par le mind-mapping, sous l’impulsion de Lucie et Patricia.

« La dynamique », comme nous l’appelons, a permis d’échanger sous la forme d’un brainstorming  ensuite synthétisé par un rapporteur, en sous-groupes, auprès de l’ensemble des participants.
Nous avons passé au crible tous les aspects du vécu des internationaux francophones en évolution professionnelle aux Pays-Bas : interculturel, intégration, valeurs, réseau, clichés, contraintes, projet, marché, concurrence. Les sujets étaient multiples et étayés par de nombreux échanges et conseils.

Du tout nouvel arrivant à celui et celle installés depuis 20 ans et plus dans le pays, les sous thématiques dégagées ont été décortiquées :

  • Survie en expatriation,
  • Adaptation aux Pays-Bas,
  • Stratégies de recherche d’emploi,
  • Facteurs de succès dans l’entrepreneuriat.

Nos invités, Françoise Kably (sophrologue), Pascal Vatasso (hypnothérapeute), Magali Toussaint (coach de carrière et interculturel) ont également partagé leur riche expérience d’expatrié et distillé de précieux conseils dans leur expertise.

Venus de Rotterdam, La Haye, Delft, Utrecht et Amsterdam, les participants ont pu réseauter à la fin de ces presque trois heures de rencontres fructueuses.

Animation bénévole : Lucie Cunningham (Consultante auprès des expatriés), Patricia Moerland (Consultante en entrepreneuriat).

Eindhoven, février – Action Emploi et Entrepreneuriat

Eindhoven - Action Emploi Entrepreneuriat - Français du Monde Pays Bas

La « double session » Action Emploi et Entrepreneuriat s’est déroulée le 10 février 2015 de 11h00 à 15h00 à l’hôtel Hampshire, au coeur du centre ville d’Eindhoven. Compte tenu de la distance qui nous sépare des régions du Brabant et du Limbourg, nous avons proposé aux participants un concentré de notre programme habituel.

En 4 heures pour se positionner et bâtir sa stratégie dans l’emploi et l’entrepreneuriat, Marie Dewulf et Patricia Moerland assistées par Catherine Libeaut, ont mis les bouchées doubles pour leur programme gratuit et bénévole à l’intention de 15 participants ouverts, très enthousiastes et reconnaissants du déplacement.

Il est vrai que la demande est forte, compte tenu que, selon les dires des participants, la proposition de postes est bien moindre autour d’Eindhoven que dans le Randstad : zone située dans le triangle Amsterdam, Utrecht, Rotterdam, où se concentrent la plus grande densité de population et d’entreprises des Pays-Bas.

Anciennement ou tout nouvellement arrivés aux Pays-Bas, nous avons partagé nos expériences d’expatriés ou de résidents, en abordant :

  • démarches administratives,
  • efficacité dans la recherche d’emploi,
  • approche des recruteurs,
  • image sur les réseaux sociaux,
  • sensibilisation à l’entrepreneuriat,
  • approche modélisée du marché,
  • survol de la création d’entreprise

Les quatre heures « marathon » ont en effet été à peine suffisantes pour approfondir toutes ces thématiques. Pendant la pause de midi networking, nous avons profité de la présence enrichissante de nos contacts des Francofilous sur place : Vincent Merck et Sandra Teskeredzic, elle-même organisatrice et participante à l’atelier ; une occasion de réseauter pendant trois quart d’heures autour de plats à emporter.

Que sont venues chercher ces quinze personnes d’Eindhoven mais aussi de Nimègue et d’Amsterdam ?

Comme au cours des cinq sessions précédentes, nous avons principalement affaire à des personnes issues de l’enseignement supérieur avec pour principales motivations :

  • la recherche d’un emploi sans le néerlandais, pour les nouveaux arrivants,
  • la recherche d’un nouveau poste suite à une restructuration d’entreprise ou un besoin de changement,
  • la nécessité d’une démarche adaptée au marché néerlandais,
  • une approche structurée du marché pour entreprendre à très court ou moyen terme,
  • ou comme Thierry Guérin, la présentation d’un produit en pré-lancement.

Par ailleurs, tous sont venus chercher l’occasion de faire de nouvelles rencontres, et certains de nous livrer :

Si on avait eu ça, quand on est arrivés ici, on aurait moins galéré !

Merci à vous chers participants, Français du monde – adfe Pays-bas prend note, à très bientôt.

Rotterdam janvier février – Emploi Entrepreneuriat Réseaux

Nous avons déroulé les deux sessions de notre programme « action emploi et entrepreneuriat » les 13 et 27 janvier ainsi qu’une session spéciale réseaux sociaux fort attendue, le 3 février 2015 dans les locaux de l’Alliance Française de Rotterdam.

Session 2 Rotterdam 27 janvier 2015

 

L’expérience de la Haye nous a permis d’adapter nos interventions en fonction du public, ici aussi très varié. Sur l’entrepreneuriat, nous avons rencontré tant des porteurs de projet en phase embryonnaire de réflexion que des porteurs d’un projet déjà bien abouti voire immatriculés en Chambre de Commerce, y-compris en session n°1. L’atelier sur « les réseaux sociaux pour les réticents et les engagés » a été directement axé sur les besoins des participants, sous le slogan :

réticents ou engagés, il vaut mieux les maîtriser !

Les réseaux sociaux créent de l’engouement, du besoin, de la polémique mais aussi de la réticence. Avec notre public, nous en avons sondé leur degré de connaissance, leur porté, ainsi que leurs usages.
Directement sur ordinateur portable, tablette ou Smartphone, les participants ont concrètement mis en pratique les réseaux sociaux dans leur utilisation personnelle, professionnelle ou entrepreneuriale.

En trois heures, beaucoup trop courtes pour tout couvrir, de LinkedIn à Twitter, en passant par Facebook,  Patricia Moerland, membre du Conseil d’Administration de Français du monde – adfe, en charge de l’emploi et de l’entrepreneuriat, a répondu aux principales interrogations liées à l’impact de ces médias sur l’image, la stratégie de présence, la sécurité ainsi que les bénéfices pour chacun des corps de métiers présents (enseignement, comptabilité, industrie, monde associatif, architecture …)

reseaux-sociaux-pour-reticents-et-engagesLa prochaine session est déjà d’ores et déjà en cours de programmation avec les demandeurs en liste d’attente. Nous souhaitons en effet reconduire l’expérience en groupes restreints de manière à répondre précisément aux besoins tous différents.
La multiplication des réseaux sociaux et de leurs usages n’a pas fini de nous surprendre.
Seule leur connaissance et leur pratique adéquate permettra tant aux réticents et qu’aux engagés d’en faire une utilisation et des choix judicieux et adaptés.

Action Emploi et Entrepreneuriat « La stratégie »

Le 9 décembre 2014 s’est déroulée la session 2 de notre « Action Emploi et Entrepreneuriat » consacrée aux stratégies de recherche d’emploi et de création d’entreprise. Deux groupes de 18 personnes au total se sont retrouvés à La Haye. Cette rencontre a connu quatre temps forts :

  • La stratégie du chercheur d’emploi ainsi que celle des recruteurs avec Marie Dewulf qui a mis l’accent sur le bénéfice de l’informel et l’importance du marché caché.
  • Une présentation de l’association Access par Antonio Gutierriez, un volontaire  qui nous a expliqué le pourquoi de son engagement auprès de la communauté internationale de La Haye et au-delà, ainsi que le bénéfice qu’on peut retirer du bénévolat professionnalisé.
  • Les réseaux sociaux et plus particulièrement les différents usages de LinkedIn dans le cadre de la recherche d’emploi avec Lucie Cunningham et Patricia Moerland.
  • La stratégie du porteur de projet, de l’idée à la création du produit avec l’approche d’un business model permettant de générer un chiffre d’affaires récurrent, avec Patricia Moerland.
Entre le précédent atelier et celui-ci, certains participants ont passé un cap décisif dont ils ont souhaité témoigner au cours de la session.

Ce 15 décembre, Français du monde national publie notre article, à lire en cliquant ci-après :  « La section des Pays-Bas, en pleine action pour l’emploi et l’entrepreneuriat ».