Merci de partager :

Formidable Aznavour: Spectacle Musical et Théâtral écrit et conçu Par Daniel Rovai

En hommage à CHARLES AZNAVOUR

Formidable Aznavour sera présenté sur trois scènes de théâtres Néerlandais en Octobre prochain:                                                                                          

Teatro Muganga, Amsterdam, 3 Octobre

Studio Loos, Den Haag, 5 Octobre

Café ‘t Rozenknopje, Eindhoven, 11 Octobre.

                                                                       HOMMAGE À CHARLES AZNAVOUR

Spectacle Musical et Théâtral écrit et conçu Par Daniel Rovai

Un an, jour pour jour, après la disparition de Charles Aznavour, Daniel Rovai acteur et chanteur nous présente un spectacle musical et théâtral autour de ce grand artiste. Un voyage artistique inédit composé d’interviews, films et photos illustrant une grande partie des chansons et de sa vie.

Fils d’émigré lui-même, Daniel a eu un parcours similaire au grand Charles que ce soit dans sa vie privée que professionnelle et partage les mêmes convictions et souvenirs.

Pour ce concept il est accompagné de ses trois musiciens: Stanley Haywood (Keyboard, clarinette) Lorand Sarna (Guitare, guitare basse) et Jimmy Sernesky (Percussions, trompette) avec qui il vous fera revivre pendant une soirée la vie et l’œuvre de ce Formidable Aznavour jusqu’en haut de l’affiche.

Là, vous vous sentirez plongé au sein du vieux Paris, avec ses scènes de cabarets et bars enfumés, ses réverbères, ses longs escaliers, ruelles et boulevards. Ajoutez au décor un bon verre ou deux, un peu d’imagination, et le spectacle peut commencer. Au Plaisir!

Et vous pouvez réserver sur:

Muganga – formidable.aznavour.amsterdam@gmail.com

Studio Loos – formidable.aznavour.denhaag@gmail.com

Café t’Rozenknopje – formidable.aznavour.eindhoven@gmail.com

Sauvons l’environnement, partageons une voiture

Avec la COP21 ayant fini sur une maigre déclaration d’intention générale, ce sera de plus en plus aux citoyens ‘ordinaires’ de faire un geste pour l’environnement. Ce geste pourrait concerner la voiture, source importante de pollution. Cette voiture, on pourrait par exemple la partager. Pour cela il existe plusieurs formules. Inventaire.

Si moins de gens possédaient une voiture, on s’en servirait moins, c’est évident. Oui mais, voilà, une voiture c’est parfois bien pratique. Et la location de voiture classique, c’est onéreux. Pour résoudre ce dilemme il existe aux Pays-Bas plusieurs options.

Le plus connu et le plus grand aux Pays-Bas, c’est Greenwheels qui frôle les 70% de parts de marché. L’entreprise a démarré en 1995 avec trois voitures à Rotterdam pour en gérer actuellement 1700 sur tout le territoire néerlandais. La formule semble efficace pour diminuer l’usage de la voiture.

Le mode d’emploi ? D’abord on s’inscrit pour un abonnement, en choisissant la formule de son choix. Avec son smartphone ou son ordinateur on réserve une voiture Greenwheels près de chez soi pour une durée déterminée (si nécessaire on peut souvent prolonger ce temps de réservation). La voiture se trouve sur une place réservée, où on la rendra en fin de réservation. Pour faire le plein on utilise une carte spéciale qui se trouve dans la voiture.

Le prix d’une location dépend du nombre de kilomètres roulés et de la durée de réservation. Le prix par kilomètre et par quart d’heure dépend de l’abonnement choisi initialement et du type de voiture utilisé. Chaque mois on reçoit une facture encaissée automatiquement.

Les usagers de Greenwheels se disent en général satisfaits. Pourtant il y des alternatives.
ConnectCar fonctionne comme Greenwheels, mais la société est bien plus petite, son réseau ne couvre que le Randstad, avec une tarification parfois légèrement avantageuse. La société rotterdamoise Witkar, qui fait partie du même groupe que ConnectCar, a opté pour un système qui ressemble à celui des Autolibs à Paris. Avec une application smartphone on recherche une voiture Witkar (des Smart Forfour) qui est disponible près de chez vous, pour l’instant uniquement à Rotterdam. Avec le smartphone on ouvre la voiture, on s’en sert, et après usage on la gare dans Rotterdam.

La location de particulier à particulier, sorte d’AirBnB pour voitures, est en pleine expansion. Au niveau national il y a entre autres MyWheels et Snappcar, qu’on peut utiliser pour trouver une voiture que quelqu’un d’autre met à votre disposition contre participation financière. Intéressant, mais tout dépend de la disponibilité quelque peu hasardeuse de la voiture qu’il faut, là où il le faut.
Finalement, on peut se contenter de juste une place chez quelqu’un, ce que propose Blablacar. Comme le bon vieux stop, mais organisé et payé.

Quand on veut vraiment partager, il y a donc l’embarras du choix. A vous de choisir….

Par Marcus Vermeij

Liens :

Greenwheels : https://www.greenwheels.com/

ConnectCar : http://www.connectcar.nl/

Witkar : http://www.witkar.nl/

Vereniging voor Gedeeld Autogebruik : https://deelauto.nl/

MyWheels: https://mywheels.nl/

SnappCar: https://www.snappcar.nl/

Blablacar: https://www.blablacar.nl/

Photo: Une voiture Greenwheels en route

(https://www.greenwheels.com/sites/default/files/styles/content_image_620x298/public/images/basic/greenwheels_up_windmolen2_0.jpg?itok=tpbV_rXJ)

Merci de partager :

C’était la fête des lumières !

Mardi 8 décembre à Delft, comme à Lyon et dans plusieurs villes du monde, c’était la fête des lumières.

Toute l’équipe de Fdm adfe était ravie de traverser cette belle ville toute en lumière pour se retrouver pour un dernier Rendez-Vous Resto de l’année.

Une soirée dans un restaurant aux allures de petit chalet, avec au programme délicieuses raclettes et fondues, le tout couronné par une partie endiablée de bowling!

Nous avons d’ailleurs pu découvrir de nouveaux talents parmi nos membres et sympathisants!

Jeanne Couppié
Référente des RDVs resto

15ème rencontres franco-néerlandaises

le vendredi 13 novembre 2015 à l’Institut Français

Chaque année les deux organisations l’EP-Nuffic de la Haye et le réseau franco-néerlandais basé à l’université Lille 3 organisent une rencontre autour d’un thème d’actualité dans les deux pays. L’objectif principal est de faciliter les contacts et stimuler l’échange de connaissances afin de soutenir la mise en œuvre de programmes franco-néerlandais dans le domaine de l’enseignement et de la recherche.

Le thème de la rencontre de cette année était l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Sous la houlette de Mme Anièce Lawniczak (EP-Nuffic) et M. Thomas Beaufils et M. Christiaan Seeman (réseau franco-néerlandais/SRI université Lille 3) une cinquantaine de participants se sont penchés sur  quatre grands axes de réflexion.

1) Stratégies pour l’intégration des étudiants étrangers sur le marché du travail – rôle des réseaux Alumi, liens vers la recherche.

2) Créer sa propre niche professionnelle– Devenir auto entrepreneur.

3) Professionnalisation des filières d’arts, langues et cultures.

4) Partenariats entre universités et mondes sociaux économiques.

C.Libeaut et E. Armbruster Chabani qui ont participé à cette rencontre ne peuvent que recommander vivement aux futurs étudiants et à leurs parents à la recherche d’information sur l’enseignement supérieur, la poursuite d’études et de leurs débouchés de se rendre sur les deux sites :

www.Frnl.eu (réseau franco-néerlandais basé à l’université Lille 3)

et www.epnuffic.nl  (EP-Nuffic de la Haye).

Un grand merci aux organisateurs pour ce rencontre positive et intéressante

Rédigé par Ellahé Armbruster Chabani ,

membre du Conseil d’Administration de Français du monde adfe Pays-Bas

Référente éducation – études

Se retrouver autour d’un moment convivial

Vendredi 20 novembre, le Biojolais nouveau est à l’honneur. Ce moment convivial autour du vin et de la langue française est organisé par Français du monde adfe avec l’Alliance Française de La Haye. Catherine Libeaut, présidente de l’association Français du monde adfe et conseillère consulaire, présente la soirée.

Cette soirée va se tenir dans un contexte de deuil et de fortes émotions collectives mais elle aura bien lieu ?
Oui la soirée Biojolais va avoir lieu quand même. On ne va rien oublier mais on va faire la fête ensemble pendant deux heures, penser à autre chose, ça va nous faire du bien. On est tous victimes qu’on soit Français, Libanais, Russe, Turcs, Syriens…. Depuis samedi, on est sur la brèche, on est au cœur de tout cela. Il faut écrire des communiqués, répondre à la communauté française qui appelle pour avoir des informations. Le mot d’ordre c’est de rassurer et de continuer à vivre.

Est-ce la première fois que La Haye fête le Biojolais nouveau ?
Non, c’est la troisième année. C’est à l’origine une demande de l’Alliance française pour faire se rencontrer des Français et des élèves néerlandais qui apprennent le français. C’est un contact en français autour d’une festivité.

Cette année, le bio est à l’honneur ?
Oui j’ai eu un contact en 2013 en Belgique avec quelqu’un qui organisait là-bas un Biojolais. J’ai trouvé l’idée vraiment sympa, j’ai contacté le producteur de ce Biojolais primeur en Bourgogne. C’est lui qui nous livre le vin ici aux Pays-Bas. En France, le beaujolais nouveau arrive traditionnellement le 3e jeudi du mois de novembre.

Quel est le principe de cette manifestation culinaire et culturelle ?
Se retrouver autour d’un moment convivial. C’est un rassemblement entre Français, Francophones et Francophiles. On va boire du vin, manger du pain de chez Michel, des rillettes, du pâté et du fromage produits ici dans une ferme bio. Faire découvrir d’autres saveurs aux Néerlandais. On va écouter de la musique avec la pianiste de jazz Pili et Christophe Chaplet qui va chanter des chansons traditionnelles, Brel, Brassens, Boby Lapointe.

Pour la première fois, la manifestation va se dérouler à la Résidence de France. Y a-t-il des consignes de sécurité particulières ?
Oui mais ce sont des conditions qui existaient avant les attentats, depuis le mois de janvier on est dans cette dynamique. Les gens doivent s’inscrire par mail, on doit avoir leur nom. Le chef de la gendarmerie sera sur place pour vérifier les identités.

Uniquement sur inscription nominative avant  jeudi 19 novembre.

par mail : info@aflhaye.nl  ou par tel: 070 362 1523

Anne Leray, journaliste
La Haye des arts, L’actualité culturelle pour les francophones à La Haye et aux Pays-Bas


 

«Dans toutes les larmes s’attarde un espoir.» Simone de Beauvoir