Dispositif français à Amsterdam

Point sur la modernisation du dispositif français à Amsterdam

De longue date, la France a décidé de vendre l’Hospice wallon qui abrite les locaux de notre Consulat général à Amsterdam et de l’Institut Français des Pays-Bas. Ce bâtiment ne répond plus aux besoins de la France dans la capitale néerlandaise, ni ne renvoie, dans son état actuel, une image satisfaisante de notre pays. De même, dans le monde ouvert qui est le nôtre, l’intérêt de la France est que l’argent public soit dépensé à stimuler les contacts entre les acteurs de notre relation culturelle plutôt qu’à la remise en état d’un bâtiment.

De surcroît, la cession de cette propriété de l’Etat français ne s’accompagnera d’aucun désengagement de la France :
- les services du Consulat général seront relocalisés à Amsterdam, dans des locaux plus accueillants pour le public et plus sûrs. Il en résultera une amélioration de la qualité du service pour les usagers et des conditions de travail pour les personnels ;
- l’action d’influence de la France aux Pays-Bas sera adaptée à une ville et à un pays où l’offre culturelle de haut niveau doit d’abord nous inciter à favoriser les partenariats entre institutions françaises et néerlandaises. L’argent public sera principalement investi dans des actions concrètes, alors qu’il sert trop, aujourd’hui, à financer des frais de structure. Il en découlera une action plus dynamique, plus adaptée et plus efficace au service des relations culturelles entre la France et les Pays-Bas, comme de la francophonie.

Ces changements seront conduits en totale transparence avec les élus et les personnels concernés. Les projets de l’ambassade ont déjà fait l’objet de plusieurs réunions avec les conseillers consulaires et dans le cadre du dialogue social.

Au total, la cession de l’Hospice wallon devrait s’accompagner d’une modernisation du dispositif français, dans le sens de l’efficacité et d’un rayonnement renforcé de la France aux Pays-Bas.

Suivi du dossier Hospice wallon / Maison Descartes

Maison Descartes: pour que l’action culturelle de la France perdure aux Pays-Bas,

pour que les services du Consulat Général de France restent localisés à Amsterdam

À l’attention de la communauté française, francophone et francophile des Pays-Bas

Mesdames et messieurs,

Nous souhaitons vous informer de l’état d’avancement du dossier  « Hospice wallon-Maison Descartes », bâtiment qui abrite

l’Institut Français et le Consulat Général de France à Amsterdam :

• son état est tel que la rénovation est malheureusement inenvisageable compte tenu des budgets actuels de la France et nous sommes les premières à le regretter,

• il s’agit d’un complexe autrefois prestigieux mais actuellement dans un état si déplorable qu’il est une vitrine indigne de la France,

• toutes les options de « sauvetage » du complexe immobilier qui sont encore avancées à ce jour ont déjà été étudiées et écartées au cours des dernières années,

• le processus de vente est acté depuis janvier 2014 et la sélection d’un agent immobilier est engagée.

Nous travaillons actuellement sur une nouvelle solution pour que l’action culturelle de la France perdure aux Pays-Bas sans qu’elle ne soit conditionnée à la sauvegarde de l’Hospice wallon.

Il en va de même pour nous assurer de la continuité des services consulaires pour le mieux de toute la communauté.

Nous vous garantissons que nous faisons preuve d’une vigilance particulière quant aux personnels concernés par cette transaction et à l’opération immobilière en elle-même.

Nous avançons de manière positive et pragmatique, en bonne intelligence avec le Consulat, l’Ambassade et l’Institut Français ainsi qu’avec la représentation politique des Français de l’étranger.

Vous trouverez ci-après un récapitulatif  de notre dernière réunion avec l’ambassadeur à ce sujet.

Nous restons naturellement à votre disposition par mail pour tout renseignement et nous tenons à vous assurer de notre engagement sans faille sur ce dossier sensible.

Bien cordialement,

Amsterdam le 2 avril 2015

Catherine Libeaut, conseillère consulaire, vice-présidente du conseil consulaire

Hélène Degryse, conseillère consulaire

Hélène Le Moing, conseillère consulaire et AFE du Benelux


Projet de vente de l’Hospice wallon-Maison Descartes/Compte-rendu de réunion du 2 février 2015 avec l’ambassadeur et les conseillers consulaires.

Notre ambassadeur nous a présenté un projet du devenir des différents services de l’Institut français des Pays-Bas dans le cadre de la future vente des bâtiments :

  • Délocalisation du fond de livres de la médiathèque de l’Institut français des Pays-Bas à la bibliothèque municipale d’Amsterdam
  • La fermeture du centre de cours de français de l’Institut français des Pays-Bas ; en parallèle, l’Alliance française des Pays-Bas a été sollicitée pour travailler à un projet de nouveau centre de cours de français et la création d’une alliance française sur Amsterdam.
  • Le service culturel serait redéployé en partie sur La Haye (conseiller culturel et équipe de coopération universitaire et scientifique) et sur Amsterdam (attaché culturel)

La sélection d’un agent immobilier est engagée et en ce qui concerne la relocalisation des services consulaires, le consulat recherche de nouveaux locaux sur Amsterdam (achat ou location).

Notre ambassadeur tient à nous réunir régulièrement sur les avancées de ce projet de vente autant que du suivi des actions et des stratégies à mettre en place qui en découleront.

Non à l’arrêt de la diffusion de France2

Français du monde- adfe se mobilise avec les Français, francophones et les francophiles des Pays-Bas nombreux à avoir choisi Ziggo, le seul opérateur du pays à diffuser une chaîne de télévision française.
Au 1er avril 2015, Ziggo arrêtera de diffuser France 2 au profit d’une chaîne érotique !
Défendons nos droits et la francophonie à l’étranger, exprimons notre mécontentement !

Pétition contre la disparition de France 2 sur Ziggo aux Pays-Bas.

Pétition contre la disparition de France 2 sur Ziggo aux Pays-Bas.

 

Le prix de la liberté

2015 à peine commencée, l’attentat sanglant perpétré contre la rédaction de Charlie Hebdo, hier à Paris, nous rappelle cruellement que la liberté a un prix, même en Europe au XXIe siècle. Les journalistes et dessinateurs du journal satirique ont payé de leur vie leur combat contre les extrémismes et leur rire dénonciateur des obscurantismes.

Quel choc. Quelle violence. Et pourtant les premières réactions ont été des rassemblements pacifistes un peu partout en France et dans le monde. Cette mobilisation solidaire internationale réchauffe le cœur. Nous étions nombreux à nous rassembler le 8 janvier à La Haye, Amsterdam, Rotterdam, Leiden…. Restons mobilisés. Ne laissons pas le silence s’installer.

Ne cédons pas à la peur de l’autre. Ni aux préjugés. Ni à la haine. Ni même à l’indifférence. A défaut de pouvoir encore se souhaiter une bonne année, faisons le vœu d’appliquer à la lettre les valeurs que revendique Français du Monde adfe et qui prennent tout leur sens aujourd’hui : la démocratie, l’universalité des droits de l’Homme, la laïcité, l’abandon de toute forme de discrimination, l’altruisme, tout ce qu’implique notre devise nationale “Liberté, Egalité, Fraternité”.

Marie Masi, journaliste, membre du Conseil d’Administration de Français du Monde adfe .

Action Emploi et Entrepreneuriat

 

Depuis 2011, Français du monde – adfe poursuit son engagement pour l’emploi des Français et francophones aux Pays-Bas !

A travers les témoignages de nos adhérents et sympathisants, nous constatons que beaucoup de nos compatriotes sont en recherche active d’emploi ou de contrats et missions (s’agissant des auto-entrepreneurs)… pour certains, d’ailleurs, après plusieurs années dans ce pays.

La maîtrise du néerlandais n’est pas le seul motif de cette situation !

Nous lançons ce rendez-vous en combinant les questions de l’emploi et de la sensibilisation à l’entrepreneuriat car, « créer son propre emploi » est aussi une manière de participer activement à son propre développement, à son intégration, ainsi qu’au développement humain et économique de la société.

« L’atelier » Action Emploi et Entrepreneuriat du 18 novembre 2014 s’est déroulé dans les locaux de l’association Access à La Haye. Avec 26 inscrits, il a remporté un fier succès.

Le deuxième volet est consacré à la stratégie de recherche d’emploi et de création d’entreprise.

La session stratégie fait suite à ce programme. D’une durée de 3h, elle est réservée à 24 personnes de tous profils, en deux parties d’1h1/2 chacune : Stratégie de recherche d’emploi pour 12 personnes puis stratégie de création d’entreprise pour 12 autres.

« La spéciale » Action Emploi et Entrepreneuriat approfondit une thématique selon les besoins exprimés par les participants.