Dispositif français à Amsterdam

Point sur la modernisation du dispositif français à Amsterdam

De longue date, la France a décidé de vendre l’Hospice wallon qui abrite les locaux de notre Consulat général à Amsterdam et de l’Institut Français des Pays-Bas. Ce bâtiment ne répond plus aux besoins de la France dans la capitale néerlandaise, ni ne renvoie, dans son état actuel, une image satisfaisante de notre pays. De même, dans le monde ouvert qui est le nôtre, l’intérêt de la France est que l’argent public soit dépensé à stimuler les contacts entre les acteurs de notre relation culturelle plutôt qu’à la remise en état d’un bâtiment.

De surcroît, la cession de cette propriété de l’Etat français ne s’accompagnera d’aucun désengagement de la France :
- les services du Consulat général seront relocalisés à Amsterdam, dans des locaux plus accueillants pour le public et plus sûrs. Il en résultera une amélioration de la qualité du service pour les usagers et des conditions de travail pour les personnels ;
- l’action d’influence de la France aux Pays-Bas sera adaptée à une ville et à un pays où l’offre culturelle de haut niveau doit d’abord nous inciter à favoriser les partenariats entre institutions françaises et néerlandaises. L’argent public sera principalement investi dans des actions concrètes, alors qu’il sert trop, aujourd’hui, à financer des frais de structure. Il en découlera une action plus dynamique, plus adaptée et plus efficace au service des relations culturelles entre la France et les Pays-Bas, comme de la francophonie.

Ces changements seront conduits en totale transparence avec les élus et les personnels concernés. Les projets de l’ambassade ont déjà fait l’objet de plusieurs réunions avec les conseillers consulaires et dans le cadre du dialogue social.

Au total, la cession de l’Hospice wallon devrait s’accompagner d’une modernisation du dispositif français, dans le sens de l’efficacité et d’un rayonnement renforcé de la France aux Pays-Bas.

Suivi du dossier Hospice wallon / Maison Descartes

Maison Descartes: pour que l’action culturelle de la France perdure aux Pays-Bas,

pour que les services du Consulat Général de France restent localisés à Amsterdam

À l’attention de la communauté française, francophone et francophile des Pays-Bas

Mesdames et messieurs,

Nous souhaitons vous informer de l’état d’avancement du dossier  « Hospice wallon-Maison Descartes », bâtiment qui abrite

l’Institut Français et le Consulat Général de France à Amsterdam :

• son état est tel que la rénovation est malheureusement inenvisageable compte tenu des budgets actuels de la France et nous sommes les premières à le regretter,

• il s’agit d’un complexe autrefois prestigieux mais actuellement dans un état si déplorable qu’il est une vitrine indigne de la France,

• toutes les options de « sauvetage » du complexe immobilier qui sont encore avancées à ce jour ont déjà été étudiées et écartées au cours des dernières années,

• le processus de vente est acté depuis janvier 2014 et la sélection d’un agent immobilier est engagée.

Nous travaillons actuellement sur une nouvelle solution pour que l’action culturelle de la France perdure aux Pays-Bas sans qu’elle ne soit conditionnée à la sauvegarde de l’Hospice wallon.

Il en va de même pour nous assurer de la continuité des services consulaires pour le mieux de toute la communauté.

Nous vous garantissons que nous faisons preuve d’une vigilance particulière quant aux personnels concernés par cette transaction et à l’opération immobilière en elle-même.

Nous avançons de manière positive et pragmatique, en bonne intelligence avec le Consulat, l’Ambassade et l’Institut Français ainsi qu’avec la représentation politique des Français de l’étranger.

Vous trouverez ci-après un récapitulatif  de notre dernière réunion avec l’ambassadeur à ce sujet.

Nous restons naturellement à votre disposition par mail pour tout renseignement et nous tenons à vous assurer de notre engagement sans faille sur ce dossier sensible.

Bien cordialement,

Amsterdam le 2 avril 2015

Catherine Libeaut, conseillère consulaire, vice-présidente du conseil consulaire

Hélène Degryse, conseillère consulaire

Hélène Le Moing, conseillère consulaire et AFE du Benelux


Projet de vente de l’Hospice wallon-Maison Descartes/Compte-rendu de réunion du 2 février 2015 avec l’ambassadeur et les conseillers consulaires.

Notre ambassadeur nous a présenté un projet du devenir des différents services de l’Institut français des Pays-Bas dans le cadre de la future vente des bâtiments :

  • Délocalisation du fond de livres de la médiathèque de l’Institut français des Pays-Bas à la bibliothèque municipale d’Amsterdam
  • La fermeture du centre de cours de français de l’Institut français des Pays-Bas ; en parallèle, l’Alliance française des Pays-Bas a été sollicitée pour travailler à un projet de nouveau centre de cours de français et la création d’une alliance française sur Amsterdam.
  • Le service culturel serait redéployé en partie sur La Haye (conseiller culturel et équipe de coopération universitaire et scientifique) et sur Amsterdam (attaché culturel)

La sélection d’un agent immobilier est engagée et en ce qui concerne la relocalisation des services consulaires, le consulat recherche de nouveaux locaux sur Amsterdam (achat ou location).

Notre ambassadeur tient à nous réunir régulièrement sur les avancées de ce projet de vente autant que du suivi des actions et des stratégies à mettre en place qui en découleront.

Coup d’envoi du téléthon 2014 aux Pays-Bas

Matthias Fekl, Secrétaire d’Etat chargé du commerce extérieur, de la promotion du tourisme et des Français de l’étranger a lancé, mercredi 8 octobre dernier, la mobilisation des Français de l’étranger pour le Téléthon 2014 des 5 et 6 décembre prochain. A cette occasion, Français du monde-adfe a renouvelé, pour la deuxième année consécutive, son partenariat avec l’AFM-Téléthon.

« Notre association a tout de suite répondu présente à l’appel de l’AFM-Téléthon pour le premier Téléthon des Français de l’étranger, qui a eu lieu l’an passé. Il lui paraissait essentiel de faire partie des partenaires car elle admire et partage les valeurs de cette association. C’est donc avec force et conviction qu’elle renouvelle ce partenariat, souhaitant qu’il prenne encore plus d’ampleur. » explique Monique Cerisier ben Guiga, présidente de l’association.

Français du monde- adfe rencontre Matthias FEKL

Français du Monde-adfe a rencontré Matthias FEKL, nouveau Secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la promotion du Tourisme et des Français de l’étranger, le 15 septembre 2014. Après avoir présenté rapidement notre association et son engagement fort pour la réussite de l’élection des conseillers consulaires l’année dernière, Monique Cerisier ben Guiga a insisté sur la nécessité d’une politique clairement marquée à gauche en faveur des Français de l’étranger. Nous demandons