Merci de partager :

Journée exceptionnelle dédiée à la francophonie et à la solidarité

Nous sommes heureux de vous accueillir pour une journée exceptionnelle dédiée à la francophonie et à la solidarité. M. Laurent Pic, Ambassadeur de France, sera présent : il remettra en personne le prix de « Génie de l’orthographe » au gagnant de la Dictée des parents. L’Ambassade de France nous rappelle qu’il n’y a pas eu de relèvement du niveau d’alerte aux Pays-Bas : la kermesse ouvrira ses portes comme d’habitude.

Au programme cette année, de nouvelles activités : sports, musique, relaxation, et même un sport extrême, avec la dictée des parents : frissons et émotions garanties. Nos jeunes de Terminales qui surveillent et corrigent l’épreuve seront mis à l’honneur.

Les plus jeunes ne sont pas oubliés : un Jeu-parcours inédit leur fera découvrir la kermesse.

Vos stands habituels, grâce à vous, n’ont jamais été aussi bien fournis ! Nous croulons sous les jouets, les vêtements enfants, les livres enfants et à adultes, la brocante..

Et puis, de nouveaux stands régaleront les papilles curieuses : Québec, Tunisie, Ethiopie!

Last but not least, une tombola exceptionnelle avec un record absolu et historique de 450 lots, dont beaucoup de lots prestigieux à tomber par terre ! Si vous n’avez pas encore acheté votre billet de Tombola…c’est une erreur!

Toute l’équipe compte sur vous : à samedi prochain!

Le Samedi 28 Novembre 2015 de 12h à 18h30 à l’ISH – The International School of The Hague – Wijndaelerduin 1, 2554 BX Den Haag, Kijkduin

15ème rencontres franco-néerlandaises

le vendredi 13 novembre 2015 à l’Institut Français

Chaque année les deux organisations l’EP-Nuffic de la Haye et le réseau franco-néerlandais basé à l’université Lille 3 organisent une rencontre autour d’un thème d’actualité dans les deux pays. L’objectif principal est de faciliter les contacts et stimuler l’échange de connaissances afin de soutenir la mise en œuvre de programmes franco-néerlandais dans le domaine de l’enseignement et de la recherche.

Le thème de la rencontre de cette année était l’insertion professionnelle des jeunes diplômés.

Sous la houlette de Mme Anièce Lawniczak (EP-Nuffic) et M. Thomas Beaufils et M. Christiaan Seeman (réseau franco-néerlandais/SRI université Lille 3) une cinquantaine de participants se sont penchés sur  quatre grands axes de réflexion.

1) Stratégies pour l’intégration des étudiants étrangers sur le marché du travail – rôle des réseaux Alumi, liens vers la recherche.

2) Créer sa propre niche professionnelle– Devenir auto entrepreneur.

3) Professionnalisation des filières d’arts, langues et cultures.

4) Partenariats entre universités et mondes sociaux économiques.

C.Libeaut et E. Armbruster Chabani qui ont participé à cette rencontre ne peuvent que recommander vivement aux futurs étudiants et à leurs parents à la recherche d’information sur l’enseignement supérieur, la poursuite d’études et de leurs débouchés de se rendre sur les deux sites :

www.Frnl.eu (réseau franco-néerlandais basé à l’université Lille 3)

et www.epnuffic.nl  (EP-Nuffic de la Haye).

Un grand merci aux organisateurs pour ce rencontre positive et intéressante

Rédigé par Ellahé Armbruster Chabani ,

membre du Conseil d’Administration de Français du monde adfe Pays-Bas

Référente éducation – études

Un registre de condoléances est disponible les 16 et 17 novembre à l’ambassade de France

a496d4d3ca1bce0e-49553

Un registre de condoléances est disponible les 16 et 17 novembre à l’ambassade de France aux Pays-Bas entre 10h00 et 17h00 à tous ceux qui veulent exprimer leur solidarité avec les victimes des attentats terroristes qui se sont produits la nuit du 13 novembre sur le territoire français.

Attentats de Paris : Message à la communauté française
Chers compatriotes,

Notre pays a été victime d’actes terroristes d’une ampleur exceptionnelle. Toute la communauté nationale est sous le choc. C’est aussi le cas de la communauté française des Pays-Bas, comme des autorités et du peuple néerlandais.

Nos pensées vont d’abord aux victimes, à leur famille et à leurs proches, ainsi qu’aux blessés dont certains luttent, en ce moment même, contre la mort.

Des mesures fortes ont été prises et annoncées par le Président de la République. Elles répondent à la gravité de la situation à laquelle notre pays doit faire face. La sécurité de la communauté française des Pays-Bas est notre première préoccupation et l’Ambassade, comme le Consulat général de France à Amsterdam, y veillent en liaison avec les autorités néerlandaises compétentes qui ont déjà pris des mesures très appréciées.

Face à cette situation, la seule réaction possible est l’unité de la Nation. C’est donc un message d’unité que nous vous adressons aujourd’hui : unité dans la tristesse qui nous accable ; mais aussi unité dans la détermination à lutter contre le terrorisme et à défendre nos valeurs, celles de la République.

Vive la République, vive la France.

Philip Cordery, Député de la quatrième circonscription des Français établis hors de France ; Catherine Libeaut, Hélène Degryse, Tanguy Le Breton, Hélène Le Moing, Maryse Imbault, Conseillers consulaires aux Pays-Bas ; Christina Vasak, Consule générale de France à Amsterdam ; Laurent Pic, Ambassadeur de France aux Pays-Bas

Des nouvelles de l’Institut français

L’Ambassade de France aux Pays-Bas a publié le 1er juillet 2015 un avis d’appel d’offre pour un marché de fourniture de services.

Celui-ci a trait à la recherche d’un agent immobilier pour la prise en charge de la cession de l’Hospice wallon (« Walenweeshuis »), sis Vijzelgracht 2 et 2A à Amsterdam, et la relocalisation du Consulat général de France à Amsterdam.

Cet appel est consultable également sur le site du consulat.

 

Hommage à Geneviève de Gaulle

Voyage vers Ravensbrück.

Ce n’est pas sans émotions et angoisses que j’ai accepté l’offre de François Phliponeau, volontaire à la Photothèque du Centre International Joseph Wresinski, de venir me prendre à La Haye pour aller ensemble au 70 ans de la libération du Camp de concentration de Ravensbrück, en Allemagne. François transportait dans sa voiture la partie de l’exposition “Femmes d’avenir” consacrée à Geneviève de Gaulle Anthonioz. Une exposition en l’honneur de deux rescapées du Camp de concentration Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle Anthonioz qui entrent ensemble au Panthéon. Ces deux grandes résistantes et amies, membres de l’Association des Déportées et Internées de la Résistance se retrouvent ainsi à nouveau unies par cet honneur suprême de leur patrie.

 

Geneviève m’avait plusieurs fois partagé son expérience dans les camps ainsi que la fraternité qu’elle avait éprouvée dans ces épreuves (1). Aussi, le fait que j’aille sur les lieux du camp allait me confronter de visu à cette réalité “qu’il faut accepter de voir, afin de ne pas en prendre son parti”.

 

C’est une confrontation à la mémoire, à une période de l’histoire tellement horrible que l’on préférerait l’occulter. Mais justement notre devoir est de rappeler, de se confronter à cette horreur impensable, à l’inhumanité qu’ont endurée plus de quarante mille femmes de l’Europe, afin que d’ancrer ce “refus de l’inacceptable” dans nos vies et nous engager toujours plus à œuvrer pour l’humanité.

Redites? Paroles fades ou faciles… Ou paroles d’une actualité brûlante? Acceptons de voir dans le monde d’aujourd’hui toutes les situations d’oppression, d’atteinte à la dignité de la personne, quel qu’elles soient, et engageons nous à dénoncer sans merci tout abus, tout irrespect, afin de créer un vrai courant en faveur du respect de l’humain et de la démocratie. C’est de cette façon que nous pouvons aujourd’hui faire Mémoire, pénétrés du passé et résolument tournés vers l’avenir, comme Germaine et Geneviève nous en donnent l’exemple.

 

Toutes les deux étaient des résistantes, l’une par l’usage de la science, l’ethnologie, l’autre par sa connaissance des rouages de la politique et sa pugnacité dans son combat auprès du père Joseph Wresinski fondateur d’ATD Quart Monde.

 

Quel est le lien entre Geneviève de Gaulle et Joseph Wresinski? Un jour, à une de ses amies, Madame de Briançon, lui propose de rencontrer le père Joseph Wresinski. Arrivée dans le camp de Noisy le Grand, c’est le choc. Elle y retrouve les regard éteints qu’elle avait vu à Ravensbrück, l’odeur des vêtements mal lavés, mal séchés: “C’était mon odeur” dit-elle dans le film le chemin d’Espérance de Claire Jeanteur. Elle y retrouve l’inhumanité qu’elle avait cherché à laisser au passé. Tout revient en bloc. Elle ne peut en prendre son parti. Elle propose tout de suite ses services au père Joseph Wresinski. C’est le début d’un long engagement au sein du Mouvement ATD Quart Monde, dont trente quatre ans en tant que Présidente d’ATD Quart Monde en France.

C’est lorsqu’elle était dans l’exercice de cette responsabilité que j’ai eu l’honneur d’être sa secrétaire de 1995 à 2000, années au cours desquelles fut votée la loi d’orientation contre les exclusions, en 1998. Années intenses en rebondissements que l’on peut lire dans le livre auquel j’ai aussi apporté une contribution “Le secret de l’Espérance”.

La dernière fois que j’ai vu Geneviève peu de temps avant qu’elle ne nous quitte, je voulais l’honorer en lui assurant que je continuais le combat. De son lit de malade, si frêle et si forte à la fois, elle eut cette phrase d’ultime Résistante: “Mais, moi aussi!” m’a t’elle répondu avec un beau sourire.

Christine Béhain

Volontaire ATD Quart Monde Pays-Bas

Membre du Conseil d’Administration de Français du monde adfe Pays-Bas